Histoires Insolites



Sommaire thématique
Autour des jeux Bizarre Escrocs - Arnaques - Canulars Extraterrestres Légendes urbaines - Rumeurs Mystères Paranormal

Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...


Ecrire à Chantal  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

Mystères - Cannibalisme






Surnommé 'le cannibale japonais' par la presse internationale, Issei Sagawa 32 ans étudiant à la Sorbonne à Paris (France) tue et mange le 11 juin 1981 une étudiante hollandaise de 25 ans, Renée Hartevelt.

L'affaire proprement dite commence comme une banale histoire d'amour non partagée. Issei Sagawa est amoureux de Renée Hartevelt.
'Nous nous rencontrions souvent à la faculté, dira Issei Sagawa. Elle venait de temps en temps chez moi ou bien je lui rendais visite dans sa chambre, rue Bonaparte. J'étais très amoureux de Renée'.
La jeune Hollandaise, quant à elle, n'éprouve que de la sympathie pour ce jeune homme qu'elle trouve réservé et incapable d'avoir un geste déplacé. Aussi, est-ce sans méfiance qu'elle se rend cet après-midi fatal dans le studio d'Issei, rue Erlanger dans le 16e arrondissement à Paris.
Les circonstances de son assassinat vont être relatées sans réticence aucune par le meurtrier immédiatement après son arrestation.
A le croire, il se serait lancé dans une vibrante déclaration d'amour qui aurait été repoussée par des éclats de rire. Blessé et ulcéré, il empoigna son 22 long rifle chargé et tua la jeune étudiante d'une balle dans la nuque. Jusque-là, il s'agit d'un banal crime passionnel.

Mais tout bascule quelques minutes plus tard lorsque Issy Saga déshabilla le cadavre et enfonça les dents dans son postérieur. Incapable d'en rompre la peau, il entreprit de découper le corps à l'aide d'un couteau électrique. Tel un boucher il le démembre, choisit les morceaux destinés à sa consommation immédiate et ceux destinés à une préparation différée. Certains sont cuits et cuisinés, d'autres ingérés crus en raison de la valeur symbolique qu'il leur porte. 'Avant de séparer la tête du corps, précise-t-il, au moment où je commençais à séparer la chair des os, j'ai mangé ses lèvres, sa langue et le bout de son nez. Il ajoutera aussi que le goût lui rappelait la chair du thon et que l'expérience lui procurait une extrême excitation sexuelle'.
Entre chaque phase de son travail de dépeçage, il pose son couteau pour saisir son appareil photo et prendre des clichés.
Le lendemain, vendredi 12 juin au matin, il va acheter dans un supermarché du quartier deux valises en carton bouilli. Il attend la nuit pour appeler un taxi. Un de ses voisins, réveillé par la voiture, le voit embarqué avec l'aide du chauffeur ses encombrants bagages. Il est surpris de le voir revenir une heure plus tard traînant son encombrant bagage. Le meurtrier en fait ne s'était pas décidé : où donc jeter les ordures ? Nouvelle tentative le lendemain matin, samedi 13 juin. Nouvel échec. Le soir du même jour, c'est un nouveau départ pour le bois de Boulogne avec pour objectif de jeter ses funèbres colis dans le lac.
Mais voilà un couple de promeneurs tardifs observe le manège de Sagawa. Soudain, pris de peur, il abandonne ses valises sanglantes dans un taillis et s'engouffre dans un taxi. Le couple s'approcha des bagages abandonnés et stupeur, l'une des valises contenait le torse démembré et décapité d'une jeune femme, l'autre ses bras, ses jambes et sa tête.

Grâce au chauffeur de taxi facilement identifié la police retrouva rapidement l'asiatique.
Le lundi 15 juin, les hommes du commissaire Foll arrêtèrent donc Issei Sagawa à son domicile. Ils y découvrirent la carabine ainsi que des morceaux de chair humaine dans des assiettes alignées dans le réfrigérateur.
Transféré au quai des Orfèvres, Sagawa raconte avec force détails son meurtre, le dépeçage et ses repas cannibales.
- J'étais heureux, c'était vraiment bon, mais il y avait trop à manger, beaucoup trop et j'ai ressenti une sorte d'écœurement.
- Je ne pouvais pas tout manger le même jour. J'ai imaginé planter sur les différents quartiers cuisses, fesses, ventre, seins de petits drapeaux comme ceux utilisés dans les restaurants pour désigner les différents morceaux de viande, filet, faux-filet, rumsteck...
- Depuis longtemps j'avais une envie étrange, l'envie de manger une jeune fille. Manger cette fille c'était une expression d'amour. Je voulais sentir en moi l'existence d'une personne que j'aime.
Dès la fin des premiers interrogatoires, les policiers sont persuadés d'avoir affaire à un profond déséquilibré. Ils soulignent toutefois la grande lucidité des aveux. Le juge d'instruction chargé de l'affaire désigne des psychiatres. Issei Sagawa les reçoit régulièrement dans sa cellule et multiplie les confidences. Après 15 mois d'examens psychiatriques, les trois experts psychiatres ont conclu à l'irresponsabilité pénale de Sagawa.
Le 30 mars 1983, le juge Bruguière prononce un non-lieu. Le lendemain de ce verdict, Issei Sagawa est transféré à l'hôpital psychiatrique Henri-Collin à Villejuif, en attendant la clôture administrative de la procédure judiciaire. Celle-ci sera close le 13 mars 1984 par un arrêt de la Cour de Cassation qui confirme définitivement l'irresponsabilité du jeune homme. Reconnu non coupable aux yeux de la loi française, rien ne s'oppose à ce qu'il retourne au Japon. Ce qu'obtint facilement sa richissime et influente famille.
Le 21 mars 1984, le 'cannibale japonais' est de retour à Tokyo. Il est emmené dans un hôpital psychiatrique d'où il sera libéré sans autre forme de procès ni de soins en août 1985 soit 4 ans après son crime !!!


Que faut-il en penser... à vous de juger !



Date de création : 16/01/2008 » 14:47
Dernière modification : 21/07/2011 » 08:38
Catégorie : Mystères
Page lue 21441 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Réactions à cette histoire


Réaction n°37 

par DANYKAN le 06/11/2015 » 22:50

JE TROUVE CELA INADMISSIBLE. JE PENSE A LA SOUFFRANCE DE LA FAMILLE DE CETTE JEUNE FILLE... DEJA MOURRIR ASSASSINE C'EST HORRIBLE MAIS FINIR DANS L'ESTOMAC DE LA PERSONNE C'EST ENCORE PLUS CRUEL. JE SUIS DE TOUT COEUR AVEC EUX ET LUI IL BRULERA EN ENFER


Réaction n°36 

par lolita le 15/10/2014 » 17:56

Les gens sont choqués quand un cannibale dit j'aime la viande mais quand c'est un omnivore qui tuent des animaux qui disent j'aime la viande mais par contre là tout va bien


Réaction n°35 

par LaurieBen le 19/06/2014 » 16:58

Alors cet homme est toujours vivant, il a 65 ans et à ce jour il est libre, il n'a pas de suivi psychologique et il prend seulement quelques anti dépresseurs mais pas d'inquiétude, il ne vit plus en France aujourd'hui, il est à ce jour au Japon à Tokyo. Il a même publié des livres ma foi... intéressants !


Réaction n°34 

par khokha le 10/06/2014 » 16:19

il a bien fallu le punir


Réaction n°33 

par Kiara le 24/06/2013 » 09:09

C'est normal, il a même pas d'cerveau c'type eek . Non mais faut l'enfermer pour le restant d'sa vie ouai ! Y'en a qui vont manifester leur plainte mais j'trouve ça innadmissible mad !


Réaction n°32 

par Cycy le 03/03/2013 » 17:14

Merci d'apprendre à compter...


Réaction n°31 

par cyril le 20/02/2013 » 18:04

Si comme vous le dites aujourd'hui cette histoire date de 1981 alors ce gars a 63 ans donc peut etre encore vivant, mais si il est ne dans les annees soixante alors il a 84 ans et la il est peut etre mort et encore....

Que penser de cette histoire.... est-il responsable ou non ? le juge t on ou non conscient de son delire ? si c'est un jeu et oui il n assume meme pas en centre psychiatrique, apres tout il a quand meme, pardonnez moi l'expression, bouffe un etre humain, comme un animal sauvage, meme si il dit par passion...

Moi aussi j aime la viande et c'est pas pour autant que je vais manger qui que ce soit m enfin, debat a rallonge

 


Réaction n°30 

par kelt le 12/02/2012 » 20:13

Aujourdhui, ça fait plus de 50 ans, il est certainement mort.


Réaction n°29 

par kelt le 12/02/2012 » 20:10

cette histoire, horrible, date de pas mal d'années, les années soixante et je m'en souviens très bien.

Evidemment qu'il n'aurait pas dû ètre libéré. A l'époque, malgré la peine de mort qui existait encore, les juges ont été subjugués par ce crime hors norme et ont préféré se débarrasser du cas. On ne connaissait pas encore les tueurs en séries pervers mais ça ne voulait pas dire qu'il n'en existait pas, la preuve !


Réaction n°28 

par lumi le 20/11/2011 » 14:48

Vraiment cette histoire est révoltante et encore plus ce tribunal qui l'a laissé s'échapper à si bon compte. Bon sang IL A MANGÉ UN ÊTRE HUMAIN et tout ce que les juges trouvent à dire c'est qu'il est irresponsable de ses actes !!! C'est fou!!! tant qu'il n'est pas à 100% malade mentale alors il est responsable de tous ses actes. Et puis ce type aurait du être condamné à pourrir en prison toute sa vie. Cette pauvre fille, vraiment si j'étais à la place de sa famille je pense que je dévorerais moi-même cet ignoble personne et après, qu'on me juge moi aussi irresponsable de mes actes !!!


Réaction n°27 

par Tizz219 le 26/10/2011 » 15:38

Fo pas l'enfermer fo lui bouffer sa mère ou sa soeur frown à ce type histoire qu'il comprenne sa douleur. confused


Réaction n°26 

par Reaper le 21/09/2011 » 14:43

Il me semble qu'aujourd'hui, au Japon, ce type fait de la pub pour des resto de viande... Drôle de sens de l'humour...


Réaction n°25 

par Suushii le 28/08/2011 » 01:25

Je ne comprends pas pourquoi le cannibalisme est normal chez les animaux alors que chez les humains c'est un tabou absolu... frown
Bref, qui n'a pas envie de croquer un morceau d'être humain juste pour goûter ? biggrin
La curiosité est un bon défaut !


Réaction n°24 

par KDasshu le 23/08/2011 » 17:26

C'est scandaleux d'avoir relaché ce malade mental ! confused


Réaction n°23 

par Riiza le 21/03/2011 » 00:59

L'acte du cannibalisme m'a toujours passionné, même si je ne saurais tuer pour remplir mon petit estomac. Je ne crois pas qu'il soit fou, juste... (rassasié ? *laugh*) qu'il a agit de manière irréfléchie... Un amour dévorant, pas réciproque. Quand je pense qu'il a dévoré certains parties comme les lèvres... Ca me donne l'impression qu'il a été romantique avec elle. Même s'il l'a tué... Ce que je ne comprends pas. C'est le fait qu'il lui ai tiré dessus. ._.


Réaction n°22 

par cam1605 le 17/11/2010 » 14:35

Non mais ca va pas, parler des camps de concentration pour ces gens là c'est totalement déplacé! Tu ne te rends pas compte de ce que tu dis! Certes le fait de manger un cadavre humain est pire qu'audieux, mais ces gens là sont malades!


Réaction n°21 

par Nono13 le 08/08/2010 » 22:43

il faut arrete ca les canibales faut qu on les creve grave c est des gens comme ca qui faut tuer. je suis pas raciste c est le contraire il faut ouvrir les camps de concentration pour mettre les canibales dans les chambres a gaz pour qu ils crevent


Réaction n°20 

par pg le 01/05/2010 » 20:20

que tout le monde se dise bien que pour certains il paraît évident de tuer un animal et également de tuer un être humain, de l'égorger et de le sentir partir pour faire sortir des sentiments immenses et incontrôlables. pour moi c'est un modèle car si vous le trouvez cruel regardez vous.....


Réaction n°19 

par hu4967tytt le 09/01/2010 » 19:50

TBNKKK c donc ben cave ca estie ya tuer qelqu'un pis i la bouffé tbnkkk  faut etre cave pour faire ca pis ya meme po faite de prison moi a la place j'laurais arraché les 2 bras pis les 2 jambes pis j'laurais faites souffrir en TBNKKKK.. pis asteur kwé en liberté cos qi te dit qil ne le fera plus de nouveau...  confusedconfusedconfused


Réaction n°18 

par vero le 25/10/2009 » 15:29

Vero, je suis franchement en train de me demander si vous êtes fou ou simplement munit d'un humour si noir que j'en ai du mal à le comprendre. Bref... non merci pour votre proposition de sushi. biggrin


DébutPrécédent [ 1 2 ] SuivantFin

Lettres à Enigmes
Pour info... Envois limités à 5 ou 6 lettres par année

Inscription

Désinscription


Boîte à Enigmes
Enigme 01 : Enigme 02 : Enigme 03 : Enigme 04 : Enigme 05 : Enigme 06 : Enigme 07 : Enigme 08 : Enigme 09 : Enigme 10 : Enigme 11 : Enigme 12 : Enigme 13 : Enigme 14 : Enigme 15 : Enigme 16 : Enigme 17 : Enigme 18 : Enigme 19 : Enigme 20 : Enigme 21 : Enigme 22 : Enigme 23 :




^ Haut ^

  GuppY v4.5.19 © 2007-2015 - Licence Libre CeCILL