Histoires Insolites



Sommaire thématique
Autour des jeux Bizarre Escrocs - Arnaques - Canulars Extraterrestres Légendes urbaines - Rumeurs Mystères Paranormal

Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...


Ecrire à Chantal  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

Mystères - Portes vers le passé



L’histoire de Jean Romier, jeune étudiant en médecine

Nous sommes au printemps 1925. Jean Romier profite d’une fin d’après-midi pour réviser ses cours dans les jardins du Luxembourg à Paris. Alors qu’il était penché sur ses notes, vint s’asseoir près de lui un vieil homme en redingote, ce qui en 1925 n’était pas extraordinaire.
La conversation s’établit très vite entre les deux hommes. Ils s’aperçurent très vite qu’ils avaient quelque chose en commun : la musique de chambre. C’est ainsi que l’homme à la redingote qui en réalité s’appelait Alphonse Berruyer invita Jean Romier à un concert de salon qu’il donnerait le jeudi suivant chez lui.
Le jeune homme se présenta donc à l’appartement d’Alphonse Berruyer, au troisième étage d’un immeuble rue de Vaugirard. Le vieil homme l’accueillit et l’invita à se joindre à une dizaine d’autres invités qui attendaient dans le salon. L’endroit était charmant bien qu’un peu désuet car meublé à l’ancienne. Au cours de la soirée, Jean se rendit dans le fumoir jouxtant le salon et fit la connaissance d’un jeune séminariste qui l’entretint du rapport étroit entre la musique et le spirituel. Vers 22 heures, Jean Romier, après avoir salué un à un les hôtes, quitta l’appartement. A peine avait-il fait quelques pas qu’il s’aperçut qu’il avait oublié son briquet chez Monsieur Berruyer. Il remonta les marches de l’immeuble et frappa à la porte. Pas de réponse. Il réitéra ses coups mais en vain ! Finalement, alerté par le bruit, le concierge monta : 'Monsieur Berruyer ? Connais pas ! Voilà 20 ans que cet appartement est vide !' Plus le jeune homme s’expliqua, plus la situation devint confuse. Prenant l’étudiant pour un cambrioleur, celui-ci se retrouva au commissariat.
Pour éclaircir cette affaire, on fit venir l’actuel propriétaire Monsieur Mauger. Le récit du jeune-homme étonna quand même le protagoniste. Oui, l’appartement avait bien été occupé par Alphonse Berruyer. Oui, Alphonse Berruyer organisait chez lui, de temps à autre, des concerts privés mais voilà... Alphonse Berruyer est mort depuis plus de 20 ans !!!
On se décida finalement à ouvrir les portes de l’appartement : l’appartement était complètement désert. Non seulement il n’y avait personne mais, plus étrange encore, il n’y avait plus aucun meubles. Le parquet était couvert de poussière. Bien qu’interloqué, le regard de l’étudiant fut attiré une photo jaunie par le temps. Elle représentait le séminariste avec qu’il avait discuté un long moment ! Monsieur Mauger lui dit : 'Cela m’étonnerait beaucoup que vous avez pu parler avec lui ce soir : c’était mon grand-oncle, mort en Afrique où il était missionnaire !'. 'Mais ce n’est pas possible répondit le jeune homme. Il y a à peine 3 heures, nous étions là, près de la cheminée, à discuter en fumant !'. Comme pour asseoir sa conviction, il s’approcha de la cheminée et là, couvert de poussière, reposait son briquet !!!



L’histoire de Robert Philippe devenu par la suite professeur d’histoire de l’art

Nous sommes un matin de juin 1935. Alors que jeune étudiant, Robert Philippe se promenait avec ses parents dans les jardins de Trianon à Paris, il s’éloigna quelques instants pour fumer une cigarette. C’est alors qu’en relevant la tête, il eut la surprise de voir à ses côtés une jolie jeune femme, habillée à l’ancienne, le regardant droit dans les yeux. Etonné, il balbutia quelques phrases de circonstance et, ne trouvant rien d’autre à dire, demanda à cette étrange inconnue si elle était habitué aux lieux. Elle lui répondit que oui et même qu’elle habitait là. Le jeune homme lui dit alors : 'Mais Trianon n’est pas habité, il est fermé !' et la jeune femme de lui répondre : 'Oui, mais pas pour moi !'. Sa cigarette venait de s’éteindre ; le temps de baisser la tête pour la rallumer, la jeune avait disparu. Ses parents par contre étaient bien là, postés au bout de l’allée... ils étaient tout étonnés de l’avoir vu parler tout seul pendant quelques instants !!!




Petit complément : Trous noirs et trous de ver




Le trou noir est une masse de matières extrêmement denses qui attirent et aspirent les étoiles. Il possède un champ de gravité si puissant que rien, même pas la lumière ne parvient à s’échapper d’où son nom de trou noir. Selon la théorie d’Einstein de la relativité générale, les trous noirs se forment lorsque la matière se condense dans un seul et même espace très restreint. Bien que les trous noirs ne soient pas directement observables, les astronomes parviennent à les identifier grâce à leur façon de faire tourbillonner la matière autour d’eux.
Le trou de vers est une de couloir dans l’espace-temps qui relient un point de l’univers à Ainsi, si vous imaginez l’univers comme une feuille de papier, vous pouvez décrire un trou de vers comme une sorte de pont reliant un bord de la feuille à l’autre, où chaque partie de la feuille possède son propre univers, avec ses propres galaxies et planètes.

On pense que si quelque chose entre dans un trou de vers il peut indifféremment ressortir à sa propre entrée, ou encore mener vers un autre univers. Un tel plongeon pourrait prendre un temps considérablement variable, si bien que certains trous de vers, les plus anciens de notre univers, n’auraient pas encore eut le temps d’expulser ce qu’ils contiennent !
Il semble que la seule manière efficace de résoudre cette question serait de faire un plongeon audacieux à l’intérieur d’un trou de vers. L’expérience pourrait s’avérer mortelle, mais pourrait aussi déboucher vers autre univers ! Avec suffisamment d’énergie, un vaisseau spatial pourrait alors s’échapper de sa puissante attraction et explorer l’espace de l’autre côté de 'la porte'.

En conclusion lorsque l’homme aura réussi à comprendre les mécanismes de fonctionnement de ces trous noirs et de ces trous de vers (à savoir qu’aujourd’hui, un grand nombre de scientifiques pensent qu’il est pratiquement impossible de faire la différence entre eux deux), il lui restera alors à gérer les paradoxes qu’une possibilité de voyager dans le temps s’imposera nécessairement.


Que faut-il en penser... à vous de juger !



Date de création : 29/03/2012 » 15:10
Dernière modification : 29/03/2012 » 15:10
Catégorie : Mystères
Page lue 11533 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Réactions à cette histoire


Réaction n°2 

par verneight le 19/09/2016 » 21:30

L homme diffuse déjà l image en 2 dimensions La télé... A quand la 3eme c a d La matérialisation !


Réaction n°1 

par louPanos440209 le 20/04/2014 » 08:24

On utilise tous les jours un appareil qui nous fait voyager dans le temps. Pensez que lorsque vous téléphonez de Paris à huit heures du matin, à votre frère installé à Sydney en Australie, il sera dix sept heures localement. Votre voix aura alors fait un bout de chemin dans l'espace temps.



Lettres à Enigmes
Pour info... Envois limités à 5 ou 6 lettres par année

Inscription

Désinscription


Boîte à Enigmes
Enigme 01 : Enigme 02 : Enigme 03 : Enigme 04 : Enigme 05 : Enigme 06 : Enigme 07 : Enigme 08 : Enigme 09 : Enigme 10 : Enigme 11 : Enigme 12 : Enigme 13 : Enigme 14 : Enigme 15 : Enigme 16 : Enigme 17 : Enigme 18 : Enigme 19 : Enigme 20 : Enigme 21 : Enigme 22 : Enigme 23 :




^ Haut ^

  GuppY v4.5.19 © 2007-2015 - Licence Libre CeCILL