En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Illusions artistiques
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

anatomie de l'oeil

Les illusions géométriques sont des illusions composées de formes géométriques qui entraînent des erreurs d'interprétation de dimension, courbure, direction, et autres paramètres géométriques. Ces illusions apparaissent dans le système visuel. Elles ne sont pas causées par une erreur de raisonnement puisque nous les voyons même si nous savons qu'elles ne représentent pas la réalité.

Une illusion géométrique comprend deux éléments :
- un élément qui provoque la déformation, nommé élément « inducteur »
- un élément qui la subit, appelé élément « test »
Par exemple, dans la figure de Müller-Lyer* ci-dessous, les pontes des flèches sont les éléments « inducteurs » et les droites horizontales des flèches, les éléments « tests ». Le segment de droite de dessus parait plus long que celui de dessous. Et pourtant, les segments sont de mesures identiques. Les pontes de flèche jouent un rôle capital. Ainsi en fonction de leurs orientations, elles modifient la perception de la longueur des segments de droite.


*Müller-Lyer, Delboeuf, Hering, Titchener et beaucoup d'autres
ont découvert de nombreuses illusions géométriques qui portent très souvent leur nom.

  


Dans l'illusion de Zöllner, nous percevons ces droites comme étant sécantes, mais elles sont en réalité parallèles. Les petits segments présents sur les droites ont un angle soit obtus, soit aigu et puisque le cerveau tente de modifier les mesures des angles pour les ramener à 90° les droites subissent une déformation.


illusion de Zöllner
Illusion de Zöllner


illusion de Zöllner
Illusion de Zöllner

  


Les illusions liées aux effets d'angles sont très nombreuses et sont assez spectaculaires. On peut expliquer ces illusions à partir de deux principes. Tout d'abord, le principe d'orthogonalité. Nous avons tendance à vouloir ramener les angles vers des angles droits. Ainsi, nous surestimons les angles aigus et sous-estimons les angles obtus. C'est le cas dans l'illusion de Hering, les lignes horizontales semblent incurvées, alors qu'elles sont physiquement droites et parallèles.


illusion de Hering
Illusion de Hering

  


Dans l'illusion de Müller-Lyer, le premier segment parait plus grand que le second. Et pourtant, ces deux figures sont de taille identique. Nous percevons une différence de dimension entre les deux segments parce que nous surestimons les côtés d'un angle obtus et, l'inverse, nous sous-estimons ceux d'un angle aigu.

 illusion de Müller-Lyer
Illusion de Müller-Lyer


Date de création : 20.10.2019 » 12:40
Catégorie : Illusions géométriques -
Page lue 173 fois