Texte à méditer :  L'énigme vient aussi du voeu d'être percée.  Alexandra David-Néel

Antiquité (-3500)


Céramique venant d'une tombe athénienne - Musées d'État de Berlin


540 avant J.-C.
L'athlète grec Milon de Crotone aurait entrepris d'achever de fendre avec ses mains un vieux chêne entrouvert par des coins de bois. Mais voilà, sous l'effort qu'il fit les coins se dégagèrent, les deux parties de l'arbre se rejoignirent, ses mains furent prises comme dans un étau. Il ne put les retirer et, incapable de se défendre, il fut dévoré par un loup.


456 avant J.-C.
Le dramaturge grec Eschyle aurait été tué par un aigle qui aurait laissé tomber une tortue vivante sur lui, confondant son crâne chauve avec une pierre.
En effet, cet oiseau a pour l'habitude de laisser tomber des os d'une grande hauteur sur les rochers, afin qu'ils se brisent et qu'il puisse récupérer la moelle à l'intérieur.


323 avant J.-C.
Le philosophe Diogène de Sinope se serait donné la mort en arrêtant volontairement de respirer ce qui biologiquement est impossible.
Selon d'autres versions, il serait mort d'indigestion après avoir mangé un poulpe cru suite à un pari ou alors il serait mort d'une infection due à une morsure de chien auquel il essayait de dérober un os pour se nourrir.
Plus probablement, il serait mort de vieillesse à plus de 85 ans.


280 avant J.-C.
Le poète et grammairien Philétas de Cos serait mort d'insomnie tant il était obnubilé par le paradoxe du menteur.
Maintenant l'homme était si maigre qu'on raconte qu'il plombait ses semelles de peur d'être emporté par le vent, il serait donc mort de dépérissement.


207 avant J.-C.
Le philosophe stoïcien Chrysippe de Soles serait mort de rire en voyant un âne ivre tentant de manger des figues.


53 avant J.-C.
Parti affronter les Parthes, Licinius Crassus fut vaincu à la bataille de Carrhes. Parce qu'il était particulièrement avide d'or, le général parthe Suréna lui fit couler le précieux métal en fusion dans la bouche en lui disant Rassasie-toi donc de ce métal dont tu es si avide ! Sa tête fut ensuite envoyée au roi parthe, Orodès II.


42 avant J.-C.
Porcia Catonis, épouse de Marcus Junius Brutus, lorsqu'elle apprit la mort de son mari se suicida en avalant volontairement des charbons chauds. Certains historiens pensent toutefois qu'elle se serait intoxiquée au monoxyde de carbone en brûlant des charbons dans une salle non aérée.


4 avant J.-C.
Hérode I le Grand, roi de Judée, serait mort en souffrant de fièvres, de convulsions, de difficultés à respirer, de douleurs abdominales, d'éruptions cutanées et d'une putréfaction de ses parties génitales qui a fini par produire des vers !


64-67
Selon un apocryphe*, Pierre, disciple de Jésus de Nazareth aurait été crucifié sur une croix inversée, la tête vers le sol. Cette position est justifiée dans le texte par des considérations gnostiques liées à un mythe des origines. C'est la seule crucifixion de ce type qui ait été relatée dans l'histoire.
*on qualifie d'apocryphe un écrit dont l'authenticité n'est pas établie.


260
L'empereur Valérien, capturé par Shapur 1er, roi des Perses sassanides, fut utilisé comme marchepied par son vainqueur quand il devait monter à cheval. Après plusieurs années d'humiliations et de mauvais traitements, il aurait été écorché vivant selon certains auteurs. Mais plus vraisemblablement, d'après les historiens, ce fut la peau de son cadavre qui fut tannée et teintée en rouge pour fabriquer un mannequin.


415
Hypatie d'Alexandrie, mathématicienne et philosophe grecque, fut assassinée par une foule de chrétiens qui lui lacéra le corps avec des coquilles d'huîtres. Par contre, certaines sources parlent plutôt de tessons de poterie. Ce qui resta d'elle fut brûlé.


Date de création : 08.08.2019 » 22:04
Dernière modification : 10.10.2021 » 09:45
Catégorie : -
Page lue 1415 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !