Texte à méditer :   Le bleu profond attire l'homme vers l'infini, il éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel.   Vassily Kandinsky

Scaron déplumé


Si l'on en croit le récit de La Beaumelle (homme de lettres français) dans ses Mémoires (1756), la scène primitive a lieu au Mans, où le chanoine Scarron, pour fêter la fin du Carnaval en 1638, décide de se travestir.

Il s'enduit de miel toutes les parties du corps, ouvre un lit de plumes, s'y jette et s'y retourne jusqu'à ce que le sauvage soit bien empenné. Il va courir la foire et attire toute l'attention. Les femmes l'entourent : les unes s'enfuient, les autres le déplument. A ce spectacle, le peuple s'attroupe, est indigné, crie au scandale. Scaron se dégage de la foule. Poursuivi, dégoutant de miel et d'eau, partout relancé, aux abois, il trouve un pont, le saute héroïquement, et va se cacher dans les roseaux. Ses feux s'amortissent. Un froid glaçant pénètre ses veines, et met dans son sang, le principe des maux qui l'accablent depuis. Une lymphe acre se jeta sur ses nerfs et se joua de tout le savoir des Médecins. La sciatique, la goutte, le rhumatisme arrivent tantôt successivement, tantôt ensemble et firent du jeune abbé un raccourci de la misère humaine.


Date de création : 05.12.2021 » 14:52
Catégorie : -
Page lue 289 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !