Texte à méditer :   Tout cela n'est rien comparé à ce que je vois dans ma tête !   M.C Escher

Couille de Suisse. Un dessert savoureux


La couque de suisse est un dessert appelé traditionnellement « couille de suisse ». Quelque peu oublié aujourd'hui, il était très apprécié dans le Hainaut en Belgique et dans le Nord de la France jusqu'à la première guerre mondiale.
Par contre d'où vient cette étrange appellation ? Une légende raconte qu'une garnison de Suisses étant caserné à Valenciennes (France), il était fréquent de les croiser en faction sur le perron des églises, avec une hallebarde et un chapeau emplumé. Ils veillaient à garder le calme des sanctuaires et remettre à l'ordre les éventuels trublions de ces saints silences. Dans leurs uniformes étriqués dont la culotte de peau étroite et moulante mettant trop en valeur leurs attributs masculins, ces guerriers impitoyables étaient parfois raillés quant à leurs compétences militaires. Une trop fine bouche aurait dit : Ce plat − en parlant d'une boule de pâte à pain cuite dans de l'eau bouillante puis recouverte de beurre fondu et de cassonade − à autant de valeur que les couilles des Suisses en faisant allusion à ces hommes d'armes.
Quant aux personnes que cette appellation rebutait, ils la transformeront en « couque de suisse » mais sachez que nul Helvète n'est capable de vous en énoncer la recette !!!


Date de création : 15.01.2022 » 18:06
Catégorie : -
Page lue 338 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !