Texte à méditer :   Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie régulière.   Joseph Joubert

La chaise de Thomas Busby




Nous sommes en 1702 dans la petite ville de Thirsk, dans le Yorkshire du nord en Angleterre. L'histoire raconte qu'un soir, alors qu'il avait bu, Thomas Busby rentrant dans l'auberge que tenait sa femme, trouva son beau-père assis sur sa chaise préférée. Une terrible colère le submergea et les deux hommes se disputèrent violement.
Face à la menace de son beau-père de reprendre sa fille Elizabeth pour la ramener chez lui, dans un accès de furie, il se rua sur lui et lui défonça le crâne à coups de marteau.

Devant les assises, Thomas Busby est condamné à la peine de mort par pendaison. Avant de mourir, comme ultime faveur, il demande à boire une dernière bière dans son auberge. Pour déguster son breuvage, il s'assoit sur sa chaise, celle-là même sur laquelle son beau-père avait commis l'erreur de s'y installer. Puis, pris d'une colère, il pointa la chaise du doigt en criant : Qu'une mort subite foudroie quiconque osera s'asseoir sur ma chaise !

Ainsi, durant plusieurs décennies, de peur que la malédiction ne se réalise, personne n'oser s'asseoir dans la dite chaise toujours en place dans l'auberge qui porte le nom de Busby Stoop Inn jusqu'en...


Il faudra attendre la visite d'un ramoneur, en 1894, venu boire un verre. Voyant la chaise libre, le ramoneur s'assoit sans hésitation devant l'assistance médusée et terrifiée. Malgré les avertissements, il déclare s'y sentir parfaitement bien. Il sera retrouvé le lendemain matin pendu à un portail, non loin du lieu où a été pendu Thomas Busby. L'enquête conclut à un suicide...
Le temps passe, les gens oublient peu à peu cette histoire mais la chaise refait surface durant la Seconde Guerre Mondiale. En face de l'auberge, se trouve un aérodrome qui sert de base à quatre escadrons de la Royal Canadian Air Force. C'est ainsi que de jeunes aviateurs, qui ont l'habitude de prendre un verre à la taverne, s'amuseront à relever le défi. Hélas, tous ceux qui participèrent à ce jeu macabre ne rentreront chez eux.
En 1967, deux pilotes de la Royal Air Force décident à leur tour de tenter le sort. Un peu plus tard, leur voiture heurtera un arbre et les deux hommes y perdront la vie.

Un an après, en 1968, Tony Earnshaw, un homme pragmatique qui n'était pas du genre à se laisser impressionner par toutes ces fadaises, rachète la vieille auberge. Mais voilà, plusieurs incidents vont l'obliger à revoir rapidement son jugement.
Un jour de 1970, un homme, ne voyant là que de vieilles superstitions, décide de s'asseoir sur la chaise maudite et meurt d'une crise cardiaque au cours de la nuit suivante.
Peu de temps après, un jeune ouvrier d'un groupe de couvreurs qui s'étaient arrêtés à l'auberge à l'heure du déjeuner, choisit de s'asseoir dans « Le Fauteuil de la Mort ». Mais l'après-midi même, le maléfice de Busby frappe à nouveau, le jeune couvreur passe au travers un toit et s'écrase sur le béton.
À une autre occasion, alors qu'elle passait la serpillière, une femme de ménage glisse et tombe malencontreusement sur la chaise : elle décédera peu de temps après d'une tumeur au cerveau. Après sa mort, par précaution, Tony Earnshaw, le propriétaire de l'auberge, décide finalement de mettre la chaise à la cave pour plus de sûreté.
En 1978, le livreur d'une brasserie, venu ravitailler l'auberge, descend à la cave pour y entreposer la marchandise et, malgré les avertissements du tenancier, s'assoit dans le fauteuil pour s'y reposer un instant. Quelques heures plus tard, son véhicule quittera la route et le jeune livreur sera tué sur le coup.
C'en est trop pour Tony Earnshaw ! Ne voulant plus prendre de risque, il décide d'offrir la chaise maudite au musée de la ville de Thirsk.


Et depuis ce jour, la chaise maudite de Thomas Busby est désormais accrochée au mur du musée de la ville à 2 mètres de hauteur, attendant le jour où un imprudent s'aventurera à la décrocher pour pourquoi pas s'asseoir dessus !

  

Que faut-il en penser... à vous de juger !


Date de création : 10.04.2022 » 07:33
Catégorie : Histoires - Paranormal
Page lue 431 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !