En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
   Tout cela n'est rien comparé à ce que je vois dans ma tête !   M.C Escher
   La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous emmènera où vous voulez.   Albert Einstein
   La preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter.   Bernard Werber
   Le bleu profond attire l'homme vers l'infini, il éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel.   Vassily Kandinsky
   L'imagination est l'oeil de l'âme.   Napoléon Bonaparte
   Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l'imagination est sans frontières.   Dr. Seuss
  La réalité doit beaucoup à l'imagination.  L. Frank Baum
   La logique est le dernier refuge des gens sans imagination.   Francis Bacon
   Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie régulière.   Joseph Joubert
  L'énigme vient aussi du voeu d'être percée.  Alexandra David-Néel
   Les OVNI sont des hallucinations collectives provoquées par des extraterrestres.   Jacques Bergier
   Je serai toujours là.   E.T.
Histoires
Enigmes
Au hasard de l'insolite

Histoire
Une expérience macabre

une expérience macabre

Enigme
La chasse aux lettres

la chasse aux lettres

Histoire
Sacrifices humains

sacrifices humains

Histoire
Le pont d'Overtoun

le pont d'Overtoun

Histoire
Rencontre avec un OVNI

rencontre avec un OVNI

Illusion artistique
Interprétation

interprétation

Illusion géométrique
Illusion de couleurs

illusion de couleurs

Enigme
Navire en feu

navire en feu

Enigme
Le nain voleur d'or

le nain voleur d'or

Histoire
Une vie après la mort

une vie après la mort

BigrementBon

banniere_bigrementbon.png

La nuit du 13 novembre 1974, le commissariat du Comté de Suffolk reçut un appel en provenance de la communauté d'Amityville (Long Island) non loin de New-York (Etats-Unis). Un spectacle d'horreur attendait les policiers dans la maison de style colonial du 112 Ocean Avenue : six membres d'une même famille avaient été massacrés dans leur lit à coups de fusil.
L'auteur du crime Ronald DeFeo Junior passa rapidement aux aveux. Il déclara avoir tué son père, sa mère et ses quatre frères et soeurs après avoir entendu des « voix » émanant des profondeurs de la maison, qui l'auraient envoûté et obligé à commettre ce carnage. N'ayant pas convaincu les jurés du bien fondé de ses dires, DeFeo est inculpé d'homicide sous 6 chefs d'accusation et condamné à 25 ans de prison pour chacun d'entre eux.

Après cet épisode sanglant, la grande maison d'Océan Avenue est mise en vente à un prix dérisoire.
George Lutz, propriétaire d'une compagnie de géomètres qui bat de l'aile visite la propriété avec sa femme Kathy. Malgré le passé macabre de la grande demeure, ils croient avoir trouvé la « maison de leurs rêves » et s'en portent acquéreurs...

  


Quand les Lutz emménagent avec leurs 3 enfants le 18 décembre 1975, une des premières choses qu'ils font est de demander à un prêtre de bénir la maison. Au cours de la bénédiction, le prêtre aurait entendu une voix forte, venue de nulle part, lui disant simplement : Allez-vous en !
Mais cet épisode troublant n'était pour les Lutz que le début d'une série d'événements bizarres. Ainsi, dans un premier temps, la maison fut remplie d'une puanteur irrespirable et la porcelaine de la salle de bains fut tachée d'un dépôt noir résistant à tous les détergents. La maison fût également infestée de centaines de mouches alors qu'on était au coeur de l'hiver... Et il ne se passa pas longtemps avant que des manifestations plus graves encore ne se produisent. Un lion de céramique de plus de 1 mètre de haut se mit à bouger tout seul. On trouva des empreintes de sabots fourchus dans la neige tout autour de la maison. Les traces menaient tout droit à la porte du garage qui avait été arrachée de ses gonds, une prouesse qui aurait nécessité « une force au-delà de celle d'un être humain ».
Les Lutz arrivèrent rapidement à la conclusion que la « maison de leurs rêves » était en fait un endroit cauchemardesque hanté par des démons maléfiques. Kathy Lutz fut la première à être véritablement terrorisée par les entités qui hantaient la maison. Des bras invisibles l'enlaçaient ; des êtres tentaient de la posséder. « Toute fuite était impossible... elle avait l'impression qu'elle allait mourir. » Plus tard des marques rouges très douloureuses apparurent sur sa peau, comme si elle avait été frappée à coup de tisonnier brûlant.
A la même période, George Lutz vécut à son tour des événements étranges. Il entendit une fanfare défiler dans la maison avec le bruit des bottes et le son des instruments à vent. Il ne vit rien mais retrouva les tables, les fauteuils et le canapé poussés contre les murs du salon, comme pour laisser le passage à la cohorte endiablée. Les Lutz affirment qu'ils eurent plusieurs fois la visite d'êtres démoniaques. Ces entités se manifestaient sous des formes très variées : « immense silhouette encapuchonnée de blanc », « démon cornu » ou encore « cochon diabolique » avec « deux yeux ardents ».
Puis l'événement le plus extraordinaire eut lieu une nuit de début janvier. Cette nuit-là George n'arrivait pas à trouver le sommeil... après avoir décidé de sortir pour boire un verre, il se tourna vers sa femme pour la prévenir. A sa grande stupéfaction, elle ne se trouvait plus à ses côtés ; il leva les yeux : elle lévitait dans les airs ! Plus horrible encore : lorsqu'il la tira par la manche pour la faire redescendre dans son lit, elle se rida et prit un instant l'apparence d'une vieille femme hideuse.
C'en était trop pour les Lutz. Ils quittèrent la maison le 14 janvier 1976.


Petit complément d'enquête : Amityville, simple escroquerie ?
Selon certains enquêteurs, Georges Lutz aurait tout mis lui-même sur pied pour remédier à des difficultés tant personnelles que financières. Marié deux fois Lutz aurait eu des problèmes après la faillite de son premier mariage. Il aurait suivi une thérapie de groupe mais sans succès et se serait alors tourné vers la méditation transcendantale. Son second mariage avec Kathy lui avait permis de s'en sortir dans un premier temps mais à nouveau des problèmes surgir notamment avec deux de ses enfants. Lutz faisait également face à des problèmes financiers. Sa société était en difficulté et l'état lui réclamait de l'argent. Plutôt que d'économiser, Georges Lutz décida d'acheter la maison d'Amityville largement au-dessus de ses moyens. Une fois installé, il plongea dans la neurasthénie. Il n'alla plus travailler.
L'histoire selon laquelle la maison d'Amityville serait hantée par des forces maléfiques ne serait donc qu'une énorme supercherie savamment orchestrée par Georges Lutz pour se sortir de ses difficultés financières.


Que faut-il en penser... à vous de juger !


Date de création : 10.08.2019 » 16:59
Catégorie : Histoires - Paranormal
Page lue 302 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !