En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
   Tout cela n'est rien comparé à ce que je vois dans ma tête !   M.C Escher
   La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous emmènera où vous voulez.   Albert Einstein
   La preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter.   Bernard Werber
   Le bleu profond attire l'homme vers l'infini, il éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel.   Vassily Kandinsky
   L'imagination est l'oeil de l'âme.   Napoléon Bonaparte
   Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l'imagination est sans frontières.   Dr. Seuss
  La réalité doit beaucoup à l'imagination.  L. Frank Baum
   La logique est le dernier refuge des gens sans imagination.   Francis Bacon
   Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie régulière.   Joseph Joubert
  L'énigme vient aussi du voeu d'être percée.  Alexandra David-Néel
   Les OVNI sont des hallucinations collectives provoquées par des extraterrestres.   Jacques Bergier
   Je serai toujours là.   E.T.
Histoires
Enigmes
Au hasard de l'insolite

Histoire
Une expérience macabre

une expérience macabre

Enigme
La chasse aux lettres

la chasse aux lettres

Histoire
Sacrifices humains

sacrifices humains

Histoire
Le pont d'Overtoun

le pont d'Overtoun

Histoire
Rencontre avec un OVNI

rencontre avec un OVNI

Illusion artistique
Interprétation

interprétation

Illusion géométrique
Illusion de couleurs

illusion de couleurs

Enigme
Navire en feu

navire en feu

Enigme
Le nain voleur d'or

le nain voleur d'or

Histoire
Une vie après la mort

une vie après la mort

Le 2 septembre 1989, une rumeur agite les habitants d'une bourgade du sud Haïti : un «zombi » erre dans les ruelles du village. C'est un jeune de 17 ans. Il s'appelle Wilfred Doricent et il est mort 18 mois plus tôt... Ce jour là, il revient dans sa famille comme si de rien n'était. Sa famille l'interroge, mais il ne se souvient plus de rien : il est devenu un zombi, un mort-vivant. La malédiction vaudou a frappé.



En mars 1988, Wilfred tomba subitement malade et fut déclaré mort. Son corps se mit à enfler au point de devenir difforme et il dégageait une odeur si pestilentielle que son malheureux père, à qui l'on avait remis un certificat de décès du prendre des dispositions hâtives pour l'enterrement.
Mais en réalité, Wilfred n'était pas mort. A l'insu de son père, Wilfred avait été transformé en zombi, un « cadavre vivant ». Agissant pour le compte des ennemis de la famille dans une sombre affaire de terrain, un « boko » (prêtre vaudou exerçant la magie noire) avait invoqué l'esprit de vengeance ; il avait administré à Wilfred un « coup poudre », poison très violent qui avait instantanément plongé le jeune homme dans le coma. Peu de temps après, il avait été déclaré mort.
La nuit qui suivit les funérailles, le sorcier vaudou et ses hommes pénétrèrent secrètement dans le cimetière, ouvrirent la tombe de Wilfred et enlevèrent son corps. Puis le boko administra au jeune homme une sorte de contrepoison, une drogue concoctée à partir d'une plante hallucinogène que l'on appelle en Haïti « concombre zombi ». Tout en psalmodiant quelques formules incompréhensibles, il lui frappa le dos à plusieurs reprises et ramena Wilfred à un état voisin de la conscience. Wilfred venait d'être « zombifié » : il fut alors enchaîné et conduit dans une ferme perdue dans les montagnes. Au bout de 18 mois, nul ne sait comment, Wilfred réussit à échapper à ses ravisseurs et rejoignit son village natal.
La famille fut d'abord très étonnée et ravie de revoir Wilfred qu'elle avait cru bel et bien mort. Mais bientôt la joie succéda au dépit : en effet, le jeune homme n'était plus le même. D'humeur sombre et renfermée, il se mit à faire des fugues sans raison apparente. Le médecin qui l'examina conclut que son état résultait de graves lésions cérébrales provoquées par le manque d'oxygène lorsqu'il avait été enterré vivant.
Par la suite, Wilfred confia à un vieil ami qu'il avait été parfaitement conscient de tout ce qu'il lui été arrivé. Il avait assisté impuissant aux préparatifs des funérailles : malgré ses efforts, il était demeuré incapable de parler ou de bouger le moindre muscle. Le redoutable poisson du sorcier vaudou l'avait complètement paralysé. Il se rappelait les coups de marteau qui avait cloué son cercueil, les pleurs de la famille lorsqu'on l'avait déposé dans la tombe.


Analyse : Zombis : Les faits
Les zombis ne sont pas des créatures de fiction : il est établi qu'au cours des rites vaudou, on utilise des substances toxiques très puissantes afin de transformer des personnes en « morts-vivants ».



La tétrodotoxine, un poison 500 fois plus puissant que le cyanure et que l'on retrouve dans certaines espèces de poisson lune est l'élément actif du « coup poudre », le poison vaudou. Même en très petite quantité, la tétrodotoxine provoque une paralysie totale du corps. Une personne ayant absorbé ce poison pourrait parfaitement être considérée comme morte bien que son cerveau et les sens demeurent en éveil.
Après 10 à 12 heures, la paralysie régresse et on administre à la victime une seconde concoction vaudou, cette fois à base de « Datura Stramonium ». Cet hallucinogène puissant contient de l'atropine, un antidote puissant de tétrodotoxine. Souffrant des effets des poisons et parfois de lésions cérébrales dues au manque d'oxygène dans le cercueil, le sujet hagard et dépourvu de volonté est appelé un « mort-vivant ».


Que faut-il en penser... à vous de juger !


Date de création : 25.09.2019 » 11:23
Catégorie : Histoires - Mystères
Page lue 87 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !