En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Illusions artistiques
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

anatomie de l'oeil

Les illusions géométriques sont des illusions composées de formes géométriques qui entraînent des erreurs d'interprétation de dimension, courbure, direction, et autres paramètres géométriques. Ces illusions apparaissent dans le système visuel. Elles ne sont pas causées par une erreur de raisonnement puisque nous les voyons même si nous savons qu'elles ne représentent pas la réalité.

Une illusion géométrique comprend deux éléments :
- un élément qui provoque la déformation, nommé élément « inducteur »
- un élément qui la subit, appelé élément « test »
Par exemple, dans la figure de Müller-Lyer* ci-dessous, les pontes des flèches sont les éléments « inducteurs » et les droites horizontales des flèches, les éléments « tests ». Le segment de droite de dessus parait plus long que celui de dessous. Et pourtant, les segments sont de mesures identiques. Les pontes de flèche jouent un rôle capital. Ainsi en fonction de leurs orientations, elles modifient la perception de la longueur des segments de droite.


*Müller-Lyer, Delboeuf, Hering, Titchener et beaucoup d'autres
ont découvert de nombreuses illusions géométriques qui portent très souvent leur nom.

  


Le bâtonnet est composé seulement d'une nuance de gris.
Généralement, les couleurs d'arrière-plan influencent l'illusion. La lumière dépend de celle de l'objet lui-même mais aussi de son environnement lumineux.


illusion a damier
Illusion de dégradé

  


Nous voyons des points gris entre les carrés noirs et pourtant il n'y en a pas de points gris !
Mais d'où viennent ces taches grises ? Le cerveau adapte l'information concernant la luminosité d'une zone en fonction des zones voisines. Ainsi vous voyez le blanc des intersections moins lumineux car il est entouré de plus de blanc que les lignes blanches, donc vous voyez les intersections légèrement grises. Par contre lorsque vous regardez fixement une intersection, elle vous parait blanche car vous faites intervenir les cellules de la fovéa, la zone centrale de la rétine, qui elle, fait beaucoup moins de correction par rapport à l'environnement.


grille d'Hermann
Grille d'Hermann

  


Vous aurez beau balader vos yeux dans tous les sens, certains points sembleront disparaître pendant que vous regardez les autres. Les douze points noirs de cette grille ne bougent pas en réalité, et ne disparaissent pas non plus. C'est juste une illusion d'optique appelée illusion de Ninio, du nom du chercheur en physique, Jacques Ninio. L'illusion de Ninio est en fait une variante de la grille d'Hermann, une illusion d'optique découverte il y a plus de 100 ans.
La théorie prédominante des chercheurs pour expliquer l'illusion de Ninio est qu'il y a plus de neurones regroupés au centre de notre vision qu'à la périphérie. Ainsi, l'oeil humain a du mal à voir les choses qui se trouvent assez loin de son centre. Pour compenser, le cerveau tente de deviner au mieux ce qui se trouve à la périphérie, sur la base de ce qui est plus visible. Dans le cas de l'illusion de Ninio où il y a beaucoup de gris, les points noirs à la périphérie deviennent gris eux aussi et disparaissent.


illusion de Ninio
Illusion de Ninio

  


Les cercles semblent être de couleurs différentes, mais en réalité… c'est la même couleur ! Et pour trouver la bonne couleur, tenez-vous d'abord loin de l'image : les cercles semblent incontestablement de couleurs différentes. Plus vous vous rapprochez, plus le contraste faiblit. En zoomant sur les cercles, vous vous rendrez compte de leur couleur rosée.
Comment expliquer cet effet d'optique ? En fait, le cerveau traite différemment les couleurs en fonction des couleurs qui les entourent.


image confettis
Image « confettis »

  


Notre système visuel croit détecter une sorte de voile déposé au-dessus des lots de cercles. Pourtant, il s'agit juste d'un quart de chaque ensemble qui est d'une nuance de bleu plus clair. Les scientifiques n'ont pas encore trouvé d'explication à cette illusion, mais ils sont sûrs d'une chose : il faut que les portions en bleu et la luminosité de ce bleu permettent d'interpréter la figure comme si elle était disposée sur deux niveaux : dessous les cercles, dessus un voile transparent bleuté.

image confettis
Effet « Néon »


Date de création : 24.10.2019 » 09:11
Catégorie : Illusions géométriques -
Page lue 83 fois