En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
   Tout cela n'est rien comparé à ce que je vois dans ma tête !   M.C Escher
   La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous emmènera où vous voulez.   Albert Einstein
   La preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter.   Bernard Werber
   Le bleu profond attire l'homme vers l'infini, il éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel.   Vassily Kandinsky
   L'imagination est l'oeil de l'âme.   Napoléon Bonaparte
   Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l'imagination est sans frontières.   Dr. Seuss
  La réalité doit beaucoup à l'imagination.  L. Frank Baum
   La logique est le dernier refuge des gens sans imagination.   Francis Bacon
   Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie régulière.   Joseph Joubert
  L'énigme vient aussi du voeu d'être percée.  Alexandra David-Néel
   Les OVNI sont des hallucinations collectives provoquées par des extraterrestres.   Jacques Bergier
   Je serai toujours là.   E.T.
Histoires
Enigmes
Au hasard de l'insolite

Histoire
Une expérience macabre

une expérience macabre

Enigme
La chasse aux lettres

la chasse aux lettres

Histoire
Sacrifices humains

sacrifices humains

Histoire
Le pont d'Overtoun

le pont d'Overtoun

Histoire
Rencontre avec un OVNI

rencontre avec un OVNI

Illusion artistique
Interprétation

interprétation

Illusion géométrique
Illusion de couleurs

illusion de couleurs

Enigme
Navire en feu

navire en feu

Enigme
Le nain voleur d'or

le nain voleur d'or

Histoire
Une vie après la mort

une vie après la mort


Nous sommes le 23 août 1971, dans le petit village espagnol de Belmez de la Moraleda, en Andalousie, pas très loin de Séville au 5, Rue Rodriguez Acosta. Et ce jour là ne fut un jour ordinaire pour Madame Pereira et sa famille... Alors que Maria Fereira oeuvrait dans sa cuisine, elle vit se former spontanément un visage humain sur le sol cimenté. Elle appela aussitôt son époux et son fils et ceux-ci constatèrent avec effroi le même phénomène. Pris de peur, la famille se réfugia chez les voisins.
Quelques jours plus, le fils Miguel retourna dans la maison pour démolir la chape de ciment de la cuisine et en recouler une autre. Le calme revient... pour une semaine. Et le visage réapparaît. La famille va demander conseil aux autorités qui récupèrent le bloc de ciment et lancent l'enquête. Il apparaît que la maison a été bâtie sur un ancien cimetière, d'abord romain, puis musulman, et finalement chrétien. Le sol est retourné et on découvre plusieurs squelettes dont des squelettes d'adolescents et plusieurs squelettes sans tête datant du 13e siècle. Victimes de l'inquisition ? Victimes de meurtres ? Nul ne le sait, et les archives municipales de même que les archives autonomes d'Andalousie restent muettes là-dessus. On rapatrie les dépouilles dans un cimetière catholique. Croyant que les esprits vont enfin s'apaiser, on refait une dalle de ciment, et la famille réintègre la maison...
Mais voilà, de nouveaux visages apparaissent peu de temps après, que le fils Pereira essayera de détruire en vain... Afin de vérifier s'il ne s'agit pas d'un canular, les autorités locales relogent les Pereira et les empêchent de rentrer chez eux, mais les manifestations continuent...
En tout, plus 3000 visages différents seront comptabilisés pendant les 35 ans que Madame Pereira habitera cette maison. En effet, les visages semblent changer au gré des humeurs de la maîtresse de maison. Ainsi, Maria Pereira raconte que, victime d'une maladie, elle dut s'absenter et se rendre à l'hôpital. Pendant son séjour, il lui fut rapporté, et elle le constata sur de nombreuses photographies, que les visages prenaient tous une expression de tristesse. Les visages reflétaient de l'inquiétude... Ceux-ci voulaient-ils communiquer avec Mme Pereira ?



Début 1972, German de Argumosa et Hans Bender, deux chercheurs en parapsychologie de l'époque viennent étudier le phénomène. Ils constatent (ainsi que d'autres multiples témoins, policiers, journalistes...) la présence de ces visages, et leurs disparitions et réapparitions spasmodiques. Ils font apposer des scellés sur la cuisine, après avoir pris de nombreuses photos et fait des relevés de positions, puis condamnent la maison pendant 3 mois. Lors de la réouverture, plusieurs visages avaient disparus, d'autres avaient pris leur place, et d'autres encore s'étaient déplacés. Des mains et des griffes étaient également apparues.

Aujourd'hui aucune explication à ce phénomène n'a pu être donnée. Les visages sont donc toujours visibles sur le sol de la maison de Belmez de la Moraleda maison qui, à la mort de Maria Peirera en 2004, a été mise en vente mais n'a trouvé acquéreur.


Et si Maria Pereira en était l'instigatrice... Mais elle a emporté le secret avec elle dans sa tombe du cimetière de Belmez !!!
Que faut-il en penser... à vous de juger !


Date de création : 23.11.2019 » 09:16
Catégorie : Histoires - Paranormal
Page lue 77 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !