En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
Texte à méditer :   Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie régulière.   Joseph Joubert

La petite sorcière de Pilot's Knob


Nous sommes à Pilot's Knob, près de la ville de Marion, dans le Kentucky (USA). Tout débute en 1916, alors qu'une femme de la région, Mary Rebecca Ford, est suspectée de pratiquer la sorcellerie. Les gens de l'endroit racontent qu'elle a fait une alliance avec des forces démoniaques et qu'elle y a entraîné sa fille de 5 ans, la jeune Mary Evelyn Ford. Il n'en fallait pas plus pour qu'un soir, une petite foule de justiciers, s'improvisant juges et bourreaux, s'attaquèrent à la fillette et sa maman. Ils les tirèrent hors de la maison et les brûlèrent vives sur un bûcher, parce que telle était la méthode pour se débarrasser des sorcières.


L'histoire ne dit pas ce qui arriva au corps de la mère, mais la dépouille de la petite fille fût amené jusqu'au cimetière de Pilot's Knob, où elle fut placée dans une tombe équipée d'armature d'acier. En effet, les gens de la région pensant que la fillette pourrait venir se venger, posèrent de lourdes roches sur sa tombe et remplirent le reste du trou avec de la pierre concassée. Une clôture blanche, dont les barreaux en forme de croix blanche, fut placée tout autour de sa pierre tombale.
Selon la légende, Mar Evelyn Ford serait toujours à la recherche de sa mère, mais étant prise au piège dans cette sépulture, elle ne pourrait jamais connaître la paix. Elle chercherait donc à aspirer l'énergie des gens venant la visiter dans le but de devenir plus forte et de pouvoir s'échapper de sa prison.



Dès lors, les histoires sur cet endroit n'ont cessé de proliférer. Plusieurs racontent avoir vu des traces de pas dans la fine pierre qui repose à la surface de la tombe. D'autres prétendent s'être sentis aspirés ou agrippés alors qu'ils s'étaient approchés trop près de la clôture. Certaines personnes affirment même avoir eu besoin de réclamer de l'aide pour se libérer de l'emprise de la jeune sorcière.


Si les gens de l'endroit savent bien qu'il ne faut pas s'approcher de cette sépulture, c'est un autre esprit maléfique qui retient également l'attention. Cet esprit qu'on nomme « The Watcher », veillerait sur ce lieu et la tombe de la jeune sorcière. C'est le fantôme d'un homme qui fut assassiné dans la région et qui souhaiterait maintenant s'emparer de l'esprit de la fillette. Il serait, lui aussi, incapable de traverser la clôture et ses symboles bénis afin de s'emparer de l'âme de l'enfant, mais il impose lourdement sa présence aux gens qui visitent le cimetière. Des pas lourds, bien audibles et une température glaciale suivent de près les visiteurs qui s'aventurent sur ce terrain. Les histoires à son sujet ne manquent pas, il ferait notamment fuir les curieux qui osent déranger ce lieu paisible.


Le cimetière de Pilot's Knob est un endroit calme. Il n'y traîne aucune bouteille de bière et on n'y trouve pas même un graffiti. Les gens de l'endroit disent qu'il vaut mieux éviter ce lieu et dans bien des cas, ils refuseront de donner aux touristes les indications pour s'y rendre…
Mais de toute façon, qui voudrait aller visiter un tel endroit ?


Cependant, bien que la légende de « la petite sorcière de Pilot's Knob » soit très populaire, l'histoire manque cruellement de vérité. Selon l'acte de décès de la petite fille Mary Evelyn Ford, elle ne serait pas décédée des suites de brûlures sur le bûcher mais bien d'une péritonite le 31 mai 1916. De plus, sa mère, Mary Rebecca Ford, vivait toujours après la mort de sa fille et est réellement enterrée dans le même cimetière. Elle meurt en 1955, à l'âge de 85 ans, après avoir survécu à son mari et à au moins deux de ses enfants. Ni l'une ni l'autre n'aurait été accusée de sorcellerie et brûlée sur le bûcher.

  

Que faut-il en penser... à vous de juger !


Date de création : 12.09.2020 » 09:16
Catégorie : - Légendes urbaines. Rumeurs
Page lue 670 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !